les 5 mythes de l'Entrepreneuriat

Les 5 mythes de l’entrepreneuriat sont issus de la thèse de Saras Sarasvathy, réalisée auprès de plusieurs entrepreneurs et portant sur les problèmes qu'ils rencontraient au début de leur activité. De cette étude, sont ressortis 5 mythes à propos des entrepreneurs :

Mythe n°1 : les entrepreneurs aiment le risque.
Faux : Les entrepreneurs n’aiment pas le risque, pas plus que n’importe qui. Simplement ils l’acceptent et cherchent à le contrôler. Pour un niveau de risque donné, ils essaient d’augmenter leur gain.

Mythe n°2 : il faut une grande idée pour démarrer.
Faux : L’aventure entrepreneuriale débute rarement sur une grande idée visionnaire.
Ceux qui se lancent ont simplement la capacité à passer à l’action rapidement, à aller au contact du réel pour faire évoluer leur projet et faire émerger progressivement la vision. Ils ont par ailleurs une capacité à intégrer les échecs comme un apprentissage sur lequel ils vont rebondir.

Mythe n°3 : Les entrepreneurs sont experts en prévision.
Faux : les entrepreneurs ignorent délibérément les tendances évidentes et les prédictions. Ils pensent que la meilleure façon de prédire l’avenir est de le créer soi-même. Les entrepreneurs ne prédisent pas l’avenir mais cherchent à le contrôler. Ils agissent sur leur environnement, le transforment et créent leurs marchés.

Mythe n°4 : Les entrepreneurs sont des superhéros.
Faux : aucune étude ne montre que les entrepreneurs ont des aptitudes exceptionnelles. Les biographies nous montrent une vision biaisée de ce qui a été le chemin des entrepreneurs à succès et généralisent des parcours extraordinaires. L’entrepreneuriat est ouvert à tout le monde. Il existe une très grande diversité de profils. L’entrepreneuriat n’est pas dédié aux startup et peut s’exprimer au-delà de l’entreprise (intrapreneuriat, associatif, …)

 

Mythe n°5 : Les entrepreneurs réussissent seuls.
Faux : On ne connait que ceux qui se mettent en avant mais ils étaient tous accompagnés qui nécessite de constituer une équipe pour diversifier ses compétences et ses ressources. L’entrepreneuriat est avant tout un exercice social. La réussite de l’entreprise dépend de la réussite de l’équipe. L'entrepreneur parvient à susciter des engagements (clients, associés, partenaires, …) et à fédérer des parties prenantes (leadership).



Texte extrait de la méthode de l'effectuation.