Bonnes pratiques de parentalité appliquées au Management (2/3)

 La communication parent-enfant similaire à la relation manager-managé !



Durant ces dernières années, la parentalité a vu naître un grand nombre de pratiques concernant la relation adultes-enfants, dont certaines se révèlent véritablement concluantes.

 

Motivés par le noble désir de fournir à leurs enfants un cadre épanouissant, les parents des années 2000 se sont remis en question et ont cherché une troisième voie entre le « tout autoritaire » des années soixante et le « tout laxiste » des années soixante-dix. Rappelons pour mémoire que Francoise Dolto, avait déjà considérablement éclairé la conscience des adultes sur le fonctionnement du monde des enfants.

 

Depuis, les pistes de réflexion ont encore évolué et l'attention se porte davantage sur les croyances des adultes et sur la façon dont consécutivement ils interagissent avec les enfants tel que :  "tu est trop petit...tu ne peux pas y arriver seul....tu es un rêveur...fais plutôt ce que je te dis".
Le contenu et le mode de cette interaction influent sur la confiance qu’ont les enfants en leurs capacités et sur le développement de leur potentiel. Il conditionne leur système de communication avec autrui . A savoir la personne qu’ils deviendront en société et notamment dans le cadre de leur travail. En effet, certaines postures mal vécues peuvent induire des difficultés relationnelles :
 « Si l’on n’a pas cru que j’étais capable, alors je ne pense pas les autres le soient non plus »
 « Si je ne me suis pas senti respecté en tant que personne, alors je ne suis pas en mesure de respecter les autres »
« Si on m’a demandé de faire les choses en me donnant constamment des ordres alors je ne sais pas ce que c'est de donner le choix aux autres ».


Cette nouvelle approche, adoptée par de plus en plus de parents, a tout à fait sa place dans le monde de l’entreprise et dans la façon de considérer la communication manager-managé. Il ne s’agit en aucun cas de traiter le sujet sous un angle psychologique en faisant entrer la thérapie sur le lieu de travail. Il ne s’agit par non plus de discuter de la place du manager, pas plus que de celle des parents, qui restent garants du cadre avec ses règles, ses contraintes et ses objectifs.
 
Le but  poursuivi est beaucoup plus simple :  aider les managers à faire évoluer leur regard sur leurs équipes et les encourager, à communiquer selon des modèles de relations bienveillantes qui performent aujourd’hui dans le monde de l’éducation et plus largement dans la sphère des relations humaines ! C'est à partir de cette posture que l'on peut développer les collaborateurs au sein réel du terme et obtenir d'eux une attitude responsable et motivée.

 

Lire la suite de l'article

Faire grandir les collaborateurs comme l’on fait grandir les enfants (3/3)

 

 

Write a comment

Comments: 0